Les actualités

ESITC_Pragmatopie-1
13 mai 2024
LE 18JUIN 2024, ÉVÈNEMENT INNOVATION

Pragmatopies et Construction

Les startups de l’incubateur de l’ESITC Paris vous proposent un après-midi de réflexion et d’échanges sur le thème « Agir maintenant pour un meilleur avenir pour tous » le mardi 18 juin à partir de 13h30 sur le campus de l’école.

Reposant sur la capacité d’intervention de chacun, l’objectif de cet après-midi sera construire ensemble les conditions de transformation de nos futurs modes de vie et d’ouvrir ainsi de nouvelles possibilités. Sous forme de capsules-débats, il s’agira d’avoir une réflexion sur nos propres actions, d’ouvrir les esprits et de rapprocher différentes visions : celles des startups, des chercheurs et des acteurs socio-économiques du secteur de la construction.

Au programme :

  • Accompagner la montée en compétence des professionnels sans sacrifier la productivité
  • Construction & Rénovation 4.0 : standardiser le procédé sans dénaturer le résultat
  • Réconcilier les projections de l’IA & l’image de la réalité : manager déploiement et changement
  • A partir de 16h : conclusion et accès aux stands des startups exposantes
  • Cocktail

S’inscrire à l’événement ICI

ESITC Mag' Recherche VF 15-11-22
17 novembre 2022
LE TC MAG' RECHERCHE N°2

L’ESITC Paris publie chaque année une revue dédiée à la Recherche au sein de l’école. Cette publication met en avant l’imprégnation de nos étudiants à la recherche au travers de leurs travaux, stages et projets mais également les travaux et publications scientifiques de notre équipe d’enseignants-chercheurs ainsi que des doctorants ou stagiaires qu’ils accompagnent. Découvrez le nouveau numéro du TC Mag Recherche…

Bonne lecture !

3 novembre 2022
LES CONFÉRENCES RECHERCHE

A raison d’une conférence mensuelle entre octobre et mars, l’ESITC Paris & l’ESITC Metz organisent chaque année un cycle de conférences sur des thématiques actuelles, sujets innovants ou encore avancées techniques et scientifiques : Construction Responsable, Agile & 4.0

14 septembre 2022
JOE TANNOUS PARTICIPE AU FIB PhD SYMPOSIUM 2022

Joe Tannous, doctorant ESITC Paris, qui effectue sa thèse au sein de l’UMR  MCD de l’Université Gustave Eiffel et du Cerema sur le thème du Développement de nouveaux matériaux pour une construction durable, a présenté à Rome lors du récent PhD symposium de la fib (https://www.fib-international.org/) une communication intitulée « Valorization of Cellulose Acetate Fibers in Mortars »

23 septembre 2021
La 4eme édition du challenge Start-ups Construction Tech de Batimat est lancée !

Lancé en 2018 par le salon BATIMAT, organisé par RX France, le Challenge Start-ups Construction Tech® a pour vocation de mettre en avant les start-ups de la filière Construction / Bâtiment / Immobilier mais également de faire émerger toutes les start-ups qui souhaitent proposer leurs solutions dans ces secteurs. Pour cette 4 ème édition le Challenge Start-ups Construction Tech® mettra notamment l’accent sur les solutions de la Construction 4.0 : BIM mais aussi Hors-Site, automatisation, fabrication additive…

Le coup d’envoi de la quatrième édition du Challenge Construction Tech® est dès à présent donné ! Les startups ont jusqu’au 30 novembre 2021 pour proposer leurs candidatures qui seront étudiées par un jury d’experts courant décembre 2021. Les résultats seront annoncés officiellement fin décembre. Les lauréats, ainsi que le Grand Lauréat, seront élus en fonction de plusieurs critères dont la pertinence et la maturité de la solution ou du produit présentés, dans des domaines aussi variés que :

– La numérisation et la data : BIM, réalité augmentée, maintenance prédictive, Big Data, IA, etc.

– L’industrialisation : automation, robotique, logistique, impression 3D, hors-site, etc.

– Les chantiers du bâtiment : les drones, les outils de gestion etc.

– Les nouveaux matériaux et leur traçabilité

10 juin 2021
TriDyme vous invite au BIM world 2021

Le BIM World vous donne rendez-vous le 23 et 24 juin. Ce sera l’occasion d’assister à des conférences pratiques et techniques sur l’OpenBIM, mais également de venir rencontrer notre équipe TriDyme !!

24 mars 2021
De nouveaux panneaux à l’ESITC Paris

ArchiMatérial, partenaire de l’ESITC Paris, est venu installer des nouveaux panneaux dans la matériauthèque de l’école. Startup française dédiée à la mise à disposition de la documentation des produits de l’architecture et de la construction & véritable plateforme documentaire et
collaborative, ArchiMaterial référence des milliers de produits et propose à ses utilisateurs l’ensemble des éléments nécessaires à l’élaboration d’un projet avec l’accès à un Showroom à la fois réel et virtuel, la découverte des matériaux grâce à une présentation du produit sur un panneau physique. Avec leur Smartphone, ils peuvent entrer dans une présentation virtuelle avec vidéos de démonstration, documents techniques et mise en situation du produit. L’interaction avec la matière est totale.

Prochaine étape de ce partenariat, le 5 mai pour une table ronde coorganisée sur le thème : Sécurité incendie et construction bois.

16 février 2021
Signature d’une convention de partenariat entre l’ESITC Paris et Eiffage

Le 11 janvier 2021, le Laboratoire de Recherche de l’ESITC Paris  a signé une convention de partenariat avec l’entreprise Eiffage autour de thématique de « La ville durable ». M. Faucheux, Directeur des innovation de la ville Eiffage Aménagement et immobilier et M. Dapilly, Responsable de projet innovation durable au sein de la Direction Développement Durable et Innovation transverse, ont accepté de nous en dire quelques mots…

Qu’est-ce qui intéresse Eiffage dans le fait de travailler avec les étudiants et apprentis de l’ESITC Paris ?

« Dans les valeurs du Groupe : Responsabilité, Confiance, Transparence, Exemplarité, Lucidité, Courage, Pugnacité, nous pouvons lire entre les lignes la volonté d’être une entreprise utile. Ainsi, participer à la formation des jeunes professionnels fait partie de notre engagement. Donner envie, partager son expérience personnelle, faire comprendre les enjeux de chaque tâche qui participe à un projet global fait partie de ce que nous apportons dans un tel partenariat.

Mais pour Eiffage, c’est également recevoir et comprendre ce qui intéresse, stimule les décideurs, professionnels et citoyens de demain. Très concrètement, c’est aussi l’occasion pour nous d’attirer les talents de demain. » M. Faucheux

Quelles sont les grandes innovations attendues pour la ville durable ?

« Les sujets proposés sont ceux qui interpellent Eiffage très concrètement. D’une part, dans le cadre de l’application des grandes stratégies du Groupe : stratégie bas-carbone, plan d’actions biodiversité, transition digitale. D’autre part, l’anticipation des prochaines réglementations : loi Lutte contre le Gaspillage et Economie Circulaire, Réglementation Environnementale 2020, Responsabilité Elargie des Producteurs, collecte domestique des bio-déchets, etc. » M. Dapilly

« Si ces sujets vont être très concrets entre 2020 et 2025 en termes de « respects des réglementations » et engagement de performance, il s’agit aussi d’avoir une vision à moyen et long terme.

  • Le moyen terme, c’est l’engagement de la France sur le bas-carbone. Il faut être conscient que l’enjeu n’est pas de suivre le réglementaire de 2021 mais de viser des réductions de 30% du poids CO2 (et par extension des consommation des ressources en énergie, en eau, voire en matériaux).
  • Le long terme, c’est l’engagement de la France sur la neutralité carbone. Il faut être conscient que la construction Bas-Carbone seule ne va pas suffire. Il faut la mixer à la production des énergies renouvelables, d’où un travail sur les réseaux, et à un stockage du carbone au plus près des émissions, d’où la végétalisation, la pleine terre… Le bénéfice n’est pas uniquement en terme de performance mais tout simplement en qualité de vie voire, de santé publique (lutte contre les ilots de chaleur par exemple). » M. Faucheux

Liste de ces innovations :

  • Sur les réseaux urbains : Eco-mobilité & Energie : diminuer la dépendance énergétique, consommer moins, produire local
  • Sur la construction : Economie circulaire (produire, consommer et traiter près de chez soi / diminuer la pression sur les ressources), qualité de vie et résilience (construire un patrimoine pour 2050), confort acoustique (équilibre entre intimité et vivre ensemble), confort thermique (la résilience face aux températures extrêmes)
  • Sur la biodiversité : Eau et qualité des cours d’eau, la volonté de préservation de la biodiversité et de sa réintroduction en ville pour bénéficier de tous ses « pouvoirs ».
  • Stratégie DATA pour anticiper les besoins de la société

Quelles attentes à propos de ce partenariat avec l’ESITC Paris ?

« Les attentes d’Eiffage reposent notamment sur la partie « documentation et bibliographie », qui permet de nourrir ces sujets très opérationnels par des fondamentaux scientifiques. Un travail de recueil, d’organisation des connaissances et de synthèse qui sera très précieux.

Nous attendons également de pouvoir émettre des propositions sans contraintes directes en termes d’autorisation, de financement et d’acceptabilité par les décideurs, les riveraines et les citoyens. Cela va permettre de donner un espace temps à des propositions qui demain peuvent trouver une suite expérimentale dans des projets concrets ! » M. Faucheux

« C’est ici dans la continuité d’une stratégie d’action du groupe Eiffage par « DEMONSTRATEURS » ! Depuis le laboratoire Phosphore, Eiffage pousse des démonstrateurs à l’échelle de bâtiments (en bois, en containers recyclés, …) et des quartiers (SmartseilleLaVallée…). » M. Dapil

8 février 2021
Des étudiants en 4ème année réalisent un projet de Recherche et d’Innovation avec le soutien d’ESIlab

Étudiants en 4ème année à l’ESITC Paris, Nicolas Hamimi et Baptiste Kech ont cette année dû choisir le sujet de leur Projet de Recherche et d’Innovation. Conformément aux recommandations de la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI), un module Recherche, est mis en place dès la 2ème année du cycle préparatoire. En 4ème année, le Projet de Recherche & d’Innovation a pour objectif de permettre aux élèves-ingénieurs de s’ouvrir au monde par la Recherche, à l’Innovation ou en traitant des projets complexes du BTP. Pour ce faire l’Esilab, (fblab de l’école), met à disposition tout le matériel nécessaire à la réalisation de ces projets, des tuteurs sont là pour guider et orienter les étudiants tout au long de ce module. Nicolas Hamimi et Baptiste Kech, ont accepté de nous en dire davantage dans une courte interview….

Qu’est-ce qui intéresse Eiffage dans le fait de travailler avec les étudiants et apprentis de l’ESITC Paris ?

« Dans les valeurs du Groupe : Responsabilité, Confiance, Transparence, Exemplarité, Lucidité, Courage, Pugnacité, nous pouvons lire entre les lignes la volonté d’être une entreprise utile. Ainsi, participer à la formation des jeunes professionnels fait partie de notre engagement. Donner envie, partager son expérience personnelle, faire comprendre les enjeux de chaque tâche qui participe à un projet global fait partie de ce que nous apportons dans un tel partenariat.

Mais pour Eiffage, c’est également recevoir et comprendre ce qui intéresse, stimule les décideurs, professionnels et citoyens de demain. Très concrètement, c’est aussi l’occasion pour nous d’attirer les talents de demain. » M. Faucheux

Quelles sont les grandes innovations attendues pour la ville durable ?

« Les sujets proposés sont ceux qui interpellent Eiffage très concrètement. D’une part, dans le cadre de l’application des grandes stratégies du Groupe : stratégie bas-carbone, plan d’actions biodiversité, transition digitale. D’autre part, l’anticipation des prochaines réglementations : loi Lutte contre le Gaspillage et Economie Circulaire, Réglementation Environnementale 2020, Responsabilité Elargie des Producteurs, collecte domestique des bio-déchets, etc. » M. Dapilly

« Si ces sujets vont être très concrets entre 2020 et 2025 en termes de « respects des réglementations » et engagement de performance, il s’agit aussi d’avoir une vision à moyen et long terme.

  • Le moyen terme, c’est l’engagement de la France sur le bas-carbone. Il faut être conscient que l’enjeu n’est pas de suivre le réglementaire de 2021 mais de viser des réductions de 30% du poids CO2 (et par extension des consommation des ressources en énergie, en eau, voire en matériaux).
  • Le long terme, c’est l’engagement de la France sur la neutralité carbone. Il faut être conscient que la construction Bas-Carbone seule ne va pas suffire. Il faut la mixer à la production des énergies renouvelables, d’où un travail sur les réseaux, et à un stockage du carbone au plus près des émissions, d’où la végétalisation, la pleine terre… Le bénéfice n’est pas uniquement en terme de performance mais tout simplement en qualité de vie voire, de santé publique (lutte contre les ilots de chaleur par exemple). » M. Faucheux

Liste de ces innovations :

  • Sur les réseaux urbains : Eco-mobilité & Energie : diminuer la dépendance énergétique, consommer moins, produire local
  • Sur la construction : Economie circulaire (produire, consommer et traiter près de chez soi / diminuer la pression sur les ressources), qualité de vie et résilience (construire un patrimoine pour 2050), confort acoustique (équilibre entre intimité et vivre ensemble), confort thermique (la résilience face aux températures extrêmes)
  • Sur la biodiversité : Eau et qualité des cours d’eau, la volonté de préservation de la biodiversité et de sa réintroduction en ville pour bénéficier de tous ses « pouvoirs ».
  • Stratégie DATA pour anticiper les besoins de la société

Quelles attentes à propos de ce partenariat avec l’ESITC Paris ?

« Les attentes d’Eiffage reposent notamment sur la partie « documentation et bibliographie », qui permet de nourrir ces sujets très opérationnels par des fondamentaux scientifiques. Un travail de recueil, d’organisation des connaissances et de synthèse qui sera très précieux.

Nous attendons également de pouvoir émettre des propositions sans contraintes directes en termes d’autorisation, de financement et d’acceptabilité par les décideurs, les riveraines et les citoyens. Cela va permettre de donner un espace temps à des propositions qui demain peuvent trouver une suite expérimentale dans des projets concrets ! » M. Faucheux

« C’est ici dans la continuité d’une stratégie d’action du groupe Eiffage par « DEMONSTRATEURS » ! Depuis le laboratoire Phosphore, Eiffage pousse des démonstrateurs à l’échelle de bâtiments (en bois, en containers recyclés, …) et des quartiers (SmartseilleLaVallée…). » M. Dapil

#1 actu visuel 2
25 janvier 2021
Session d’échange autour de bonnes pratiques à l’Incubateur!

Ce jeudi 21 janvier, Ara Shahnazaryan, fondateur de la société S.H.Conseil, était présent pour échanger avec les incubés autour des thèmes de la Stratégie d’entreprise et de la Transformation numérique. Il a accepté de nous dire quelques mots sur cette session dont le but fût d’aider les « start’upeurs » à structurer leur activité sur les plans marketing et commercial…

Pourriez-vous nous dire quelques mots sur votre parcours professionnel ?

« Après avoir travaillé pendant une vingtaine d’années au sein de sociétés internationales de premier plan dans divers métiers : stratégie d’entreprise, business development, marketing, digital, fidélisation, etc., et chez les industriels des produits de construction (chimie, sanitaire, électricité), je mets maintenant mes compétences sectorielles et numériques au service des intervenants du secteur industriels, distributeurs, promoteurs, et évidemment des startups. Depuis plus de deux ans, je propose mes services au travers de la société S.H.Conseil spécialisée dans la transformation numérique dans le secteur du bâtiment et dont je suis le fondateur. »

Sur quels sujets, plus précisément a porté cette journée ? 

« Il s’agissait de la seconde session de travail pour Guillaume Cassin, Guillaume Persoz et Morad Khiat, fondateurs respectifs de Tridyme, Batis et Mylkee : trois startups faisant partie de l’incubateur. L’objectif était de leur apporter un support dans les domaines du développement commercial ainsi que dans la structuration de leurs activités marketing : comment gérer l’acquisition, la conversion et la rétention des clients, en particulier par les canaux digitaux ? Quels outils déployer pour communiquer, mesurer, automatiser les actions ? Comment segmenter ses clients de manière pertinente et définir les priorités ? » 

Quels retours avez-vous eu de la part des participants ?

« Les retours sont très positifs. D’une part, il y a eu un vrai intérêt pour échanger sur les bonnes pratiques entre les uns et les autres, chacun ayant déjà essayé certaines techniques ou stratégies. D’autre part, c’était l’occasion pour eux de prendre de la hauteur sur l’approche client et sur les actions pour accélérer le développement commercial. Cela a permis selon moi d’identifier de nouvelles idées, approches complémentaires, voire de sélectionner des priorités. Compte tenu du retour fait à la fin des séances du travail individuelles, il me semble que cela a été bénéfique pour les trois sociétés, qui avaient chacune des besoins différents. »